La négligence des réformes du commerce numérique fait perdre annuellement plus de 17,5 milliards $ aux économies du COMESA (Rapport)

La négligence des réformes du commerce numérique fait perdre annuellement plus de 17,5 milliards $ aux économies du COMESA (Rapport)
  • Date de création: 16 août 2018 13:35

(Agence Ecofin) - Les pays membres du Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) perdraient plus de 17,5 milliards $ chaque année, en raison de la négligence des réformes de facilitation du commerce numérique. C’est ce qu’a indiqué un rapport présenté par l’économiste Adam Willie la semaine dernière, lors du 5e forum annuel de recherche du COMESA.

Selon les statistiques de l’expert, ce montant représenterait le manque à gagner en termes d’exportation pour les économies de la région, si elles mettaient véritablement en œuvre les réformes de facilitation du commerce électronique.

Selon les critères d’évaluation utilisés, les cinq pays possédant le plus grand potentiel d’exportation intra-COMESA pour la région seraient l'Erythrée, l'Egypte, le Soudan, la Libye et l'Ethiopie.

Le Kenya, Madagascar, Maurice et le Rwanda quant à eux, seraient les pays ayant obtenu les meilleures notes de la région, donc les pays les plus en avance du COMESA, quant à l’implémentation des réformes de facilitation du commerce électronique.

Notons que six principales mesures de facilitation du commerce numérique ont été prises en compte dans l'étude.

Pour rappel, le COMESA est une organisation régionale fondée en 1994, comprenant 21 pays membres (avec la récente adhésion de la Tunisie il y a quelques semaines), et dont l’objectif est de créer une union douanière performante entre ses membres.

Moutiou Adjibi Nourou    


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE
 
AGRO
 
ELECTRICITE
 
HYDROCARBURES
 
MINES
 
TELECOM
 
COMM