Ecofin Mines

Le gouvernement camerounais veut recadrer les activités des miniers chinois dans le pays

Le gouvernement camerounais veut recadrer les activités des miniers chinois dans le pays
  • Date de création: 16 août 2018 15:42

(Agence Ecofin) - Le ministre camerounais des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt), Ernest Gbwaboubou, a reçu, le 13 août à Yaoundé, un groupe de travail chinois. Ce groupe était conduit par M. Haijun, directeur général du Bureau des affaires étrangères et des Chinois d’Outre-mer de la région autonome Zhuang du Guangxi.

Lors des discussions, M. Haijun a voulu en savoir davantage sur la situation des exploitants miniers chinois au Cameroun. Et pour cause, certains sont régulièrement accusés d’exercer de façon illégale dans la région minière de l’Est du pays. Au banc des accusés figurent cinq entreprises chinoises : Gipo Mining, Ging Ma SA, D’or de lion, Danshang Ming et Fuhaï Ming.

Au terme des échanges avec Ernest Gbwaboubou, quelques recommandations ont été faites. En l’occurrence, la mise en place d’un cadre juridique qui va regrouper tous les exploitants chinois. Par ailleurs, le gouvernement camerounais veut partir de l’artisanat minier qui, selon lui, détruit la nature et l’écosystème, à l’exploitation semi-industrielle ou industrielle des mines.

La production de l’or au Cameroun est estimée à environ 100 tonnes par an. Seulement, indiquent les autorités gouvernementales, 90% de cette production est écoulée dans les circuits informels par des trafiquants.

Sylvain Andzongo


Ecofin Mines     


 
GESTION PUBLIQUE
 
FINANCE
 
AGRO
 
ELECTRICITE
 
HYDROCARBURES
 
TELECOM
 
COMM